Exposition chez Vincent Bercker
En 1931, Léo Marchutz s’établit définitivement à Châteaunoir près d’Aix-en-Provence. Venu plusieurs étés auparavant sur les traces de Cézanne, dont il deviendra aux côtés de Lionello Venturi, John Rewald et Fritz Novotny un des plus fervents spécialistes, il commence à peindre dès l’âge de 15 ans en Allemagne entre Nuremberg, sa ville natale, et Berlin, où il avait établi son atelier.
Dans ces années 30, la découverte de la lumière provençale et l’influence du maître d’Aix est omniprésente : il peint sur le motif des huiles sur toile de paysages et de natures mortes et réalise les premiers dessins des rues d’Aix et des paysages du Pays d’Aix, qui allaient devenir le thème principal de son œuvre lithographique d’après guerre.
Ce sont certaines de ces œuvres que la Galerie Vincent Bercker se propose de présenter dans le sillage de l’exposition au Site-Mémorial du Camp des Milles « de Nuremberg à Aix-en-Provence » consacrée en décembre 2016 et janvier 2017 à la période 1918/1949.